Retour en arrière sur les Films Libres d’Aryeom et Jehan

Avant que nous nous rencontrions, Aryeom avait déjà fait plusieurs films d’animation. Vous pouvez par exemple jeter un œil à son reel 2013 (pas à jour donc). Elle a fait pas mal d’animation-relai avec d’autres artistes, s’est essayée à diverses techniques (animation de sable, stopmotion, peinture animée sur glace…), a travaillé sur le film “Boy Meets Boy” en 2008 (elle a réalisé une animation courte, qui fut incluse dans le film, puis réutilisée également pour le clip musical), réalisé par Kim Jho Kwang-soo…

Quand je l’ai rencontrée, elle travaillait sur son projet de film de master, Grandma Ocean avec Kang Hui-jin.

Inutile de le préciser probablement, mais si des logiciels étaient utilisés, c’était alors toujours des logiciels propriétaires, quasi essentiellement ceux de la suite Adobe.

[2012] Notre premier film Libre: « Firefox and You »

L’aventure des Films Libres a commencé quand nous avons entendu parler du concours Firefox Flicks, organisé par Mozilla pour promouvoir Firefox. J’étais déjà un utilisateur de GNU/Linux et Firefox était mon navigateur de choix. Nous avons donc décidé de participer. Nous avons donc passé 2 ou 3 semaines pour écrire un script, dessiner et enregistrer des voix, et nous avons gagné un premier prix dans la catégorie “Nouvelles Technologies”.

Le concept: une vidéo interactive dans un canvas HTML. Les visiteurs de la page pouvait uploader une photo et mettre leur adresse (en utilisant les données OpenStreetMap), pour montrer leur support à Mozilla. Pendant le visionnage de la vidéo, leur photo se retrouverait alors incluse dans le film sur une carte dessinée, aux coordonnées adéquates. La page gagnante est toujours visible, avec la version vidéo interactive.


Firefox et Vous

Cette vidéo fut distribée sous licence Creative Commons BY-SA/Libre Art licenses, et le code sous AGPLv3. Par contre, les logiciels utilisés par la vidéo étaient entièrement proprio: usual Adobe Photoshop + After Effects/Premiere. Notre premier film Libre, mais toujours avec des outils fermés.

Cela m’a tout de même poussé à envoyer mes premiers patchs à GIMP quelques mois plus tard (le tout premier patch étant septembre 2012).

[2013] Premier Film Libre avec Outils Libres: « Interview avec le Panda Rouge »

L’année suivante, nous avons décidé de ne pas participer à nouveau au concours Flicks, mais Mozilla nous a proposé tout de même de faire une petite interview ou vidéo pour promouvoir l’évènement aux nouveaux venus. Nous nous sommes dit que cela serait sympa si nous la faisions sous la forme d’un autre film d’animation (hors concours).
Cette fois cependant, nous avons décidé d’y aller à fond “Logiciel Libre”: GIMP, Blender, Ardour. Je peux vous le dire: ce ne fut pas simple. D’ailleurs l’animation n’a pas tant de gros mouvements, je ne m’en rappelle pas en détail, mais je me dis que nous l’avons peut-être fait exprès.

Interview with a Red Panda

C’était encore du CC BY-SA.

Bien sûr ce fut une période qui a vu mes contributions à GIMP augmenter (on m’avait donné des droits d’écriture sur le dépôt de sources quelques mois plus tôt), ainsi que mes premiers patchs à Blender (2 corrections de bug: des offset/découpes problématiques dans l’éditeur linéaire et du rendu cassé à cause de l’affaire du fork de ffmpeg).

[2013] Promotionnel/Rotoscopie: « Dance of the Sugar Plum Butterfly »

Vers la même période à peu près, Aryeom s’est essayé à l’animation rotoscopique avec GIMP. Nous avons filmé la danseuse contemporaine Hysao Takagi, de la compagnie de dance “Le Lien” et Aryeom a dessiné sur les frames des rushes dans GIMP, puis édité avec Blender. Ce n’était pas simple non plus, et je pense qu’encore à ce jour, il n’existe aucun Logiciel Libre pour faciliter le dessin en technique de rotoscopie.

Dance of the Sugar Plum Butterfly

[2013] Notre première Réunion du Graphisme Libre: « Space Girin on the Wall »

Quelques mois plus tard, l’équipe GIMP invite Aryeom et moi au Libre Graphics Meeting à Madrid. Notre première à cet évènement.
Il y avait là bas ce mur-écran super cool qui pouvait être programmé, afficher des images, et réagir à des évènements de la caméra qui filme la place. Aryeom a dessiné notre Girin de l’Espace (girin = girafe en coréen) dans GIMP qui fut affichée en géant sur le mur, et j’ai écrit un peu de code pour que les yeux de la girafe suivent les personnes qui passaient sur la place.
Le code et les images furent distribués en GPLv3.

Space Girin on the Wall

[2014] En pause… ou pas

Fin 2013-2014, nous sommes en Nouvelle Zélande, voyageant principalement. Je code un peu, et en particulier cette idée me vient de développer la peinture symétrique dans GIMP, après avoir vu la fonctionnalité dans Krita. Pour être tout à fait honnête, nous ne pensions pas que cela était absolument indispensable à GIMP, mais cela semblait sympa tout de même et simple (erreur!) à réaliser, je me suis donc dit que ce serait une occasion intéressante d’essayer un peu le financement participatif. Cette fonctionnalité sera finalement implementée début 2015.

Ce n’est pas tout à fait vrai que nous ayons mis en pause nos activités d’animation, car à cette période, on découvre Entangle (je proposerai d’ailleurs ensuite au mainteneur de venir à LGM à Leipzig). Le fait est qu’il n’y a pas de bon logiciel de stopmotion Libre; ils sont tous soit avec peu d’activité de développement, soit très instables et limités aux webcams, et non aux appareils de qualité. Je me suis donc un peu amusé à ajouter quelques fonctionnalités pour la stopmotion sur Entangle, logiciel de qualité pour le contrôle distant d’appareils photos.
Nous avons fait cette petite vidéo marrante avec la fille d’un logeur chez qui nous louions une chambre pour faire un essai avec Entangle:

Shannon vs Octopus
Notons que nous avons la permission des parents pour uploader la vidéo, mais n’avons pas demandé pour en faire un film Libre. Par conséquent ce film est sous licence Creative Commons BY-NC-ND. De toutes façons, c’est plus à considérer comme une expérience, plutôt qu’une partie de nos œuvres Libres.

Nous sommes tellement des geeks de l’animation qu’Aryeom a même dessinés des images sur des papiers cartonnés comme une partie d’une animation avec une chanson que nous avons jouée/chantée, et nous les avons envoyé comme cartes postales à de la famille pour Noël (chaque personne a eu une frame d’une animation complète visible sur le web).

[2014] Festival International de Danse Contemporaine d’Alger

Pour la compagnie de danse “Le Lien 07” à nouveau, nous avons fait un film, cette fois dans le but d’être projeté en fond de scène pendant une chorégraphie.
Le film a utilisé quelques images en Creative Commons BY trouvée sur Internet, d’autres prises par les danceurs ou prêtées gracieusement par leur auteur, ainsi que notre première expérience d’animation 3D avec un cerisier en fleur sous le vent. Voici l’enregistrement du spectacle. Vous pouvez y voir notre film en fond de scène par moments.

"Le Lien" in International Contemporary Dance Festival in Alger

[2015] Notre premier gros projet: « ZeMarmot »

Pendant tout ce temps, en 2012 et 2013 en particulier, Aryeom a eu plusieurs jobs à créer des vidéos marketing ou même en coulisse dans des shows télévisés. Le fait est que pour tous ses jobs payés et les plus pros, elle n’utilisait pas de Logiciel Libre. Que doit-on en déduire? Peut-être que le Logiciel Libre, aussi extra le trouvons nous, n’était pas prêt ou suffisamment efficace, ou simplement un peu effrayant. En particulier, il y avait trop de crashs dans GIMP. Je l’ai déjà dit dans un post en anglais mais planter lorsqu’on débranche la tablette graphique n’est pas acceptable dans un environnement professionnel. En fait aucun crash d’aucun type ne l’est. De nos jours, grâce au travail acharné de pas mal de contributeurs, GIMP crashe très rarement. Du moins sur Linux et dans notre cas. Attention, je ne dis pas qu’il est parfait (quel logiciel peut prétendre à cela?) et nous avons des rapports de problèmes réguliers dans notre outil de suivi. Mais dans notre quotidien, c’est stable. Aryeom ne se rappelle pas la dernière fois qu’elle a vu GIMP (version stable du moins) planter, alors qu’elle l’utilise intensivement et quotidiennement!

C’est ainsi que mi-2014, nous avons commencé à réfléchir pour produire un bon projet bien sympa avec GIMP et d’autres logiciels. Maintenant soyons bien clair: l’environnement et écosystème pur Logiciel Libre n’est toujours pas parfait, loin de là. C’est bien mieux en 3D (bien que pas sur toutes les étapes de production) grâce au superbe boulot de la Fondation Blender, et c’est bien mieux qu’avant en vectoriel grâce à Synfig Studio ou Tupi. Mais en 2D animée traditionnellement (en numérique)? Proche du néant. Ce sera dur, mais c’est un vide que nous souhaitons remplir. Et nous espérons donc vraiment que vous nous aiderez à faire cela en participant à notre crowdfunding!


ZeMarmot teaser

Je détaillerai probablement nos améliorations planifiés dans un post prochain (si j’ai le temps d’ici la fin du financement, sinon après).

Et après?

Nous ne nous arrêterons pas là. Nous voulons d’abord finir ZeMarmot bien sûr. C’est une histoire avec début et fin, non pas une série ad-vitam eternam. Nous souhaitons développer du code inédit, améliorer GIMP, Blender, et d’autres (Ardour par exemple si le besoin s’en fait sentir).

Puis nous voulons continuer. Aryeom a quelques idées vraiment cool de film en Stopmotion, pour lequel nous continuerons à utiliser GIMP, Blender, mais aussi probablement Entangle pour la prise de vue. J’ai même contribué au crowdfunding Apertus AXIOM (j’ai aussi un peu de code mineur en contributions et j’ai présenté le projet en conférence à divers endroits il y a quelques années), donc je devrais pouvoir acheter une des premières caméra AXIOM. Quand cela arrivera, je me dis que l’une des premières choses que je ferai serait un patch pour Entangle afin de prendre en charge AXIOM, et continuer mes contributions pour des fonctionnalités de stopmotion.

Stopmotion contribution in Entangle

Tout cela avec plus d’améliorations dans GIMP, Blender, Ardour, Synfig, etc. et je crois que nous sommes en train de construire un écosystème très puissant sur GNU/Linux pour toute sorte de création de film et d’animation.
Bien sûr, cela dépend aussi beaucoup de vous tous qui me lisez! Si ZeMarmot ne peut pas se faire, tous nos beaux plans pour le futur peuvent finir dans un trou, comme un rêve qui fut et ne sera jamais (ou en tous cas, pas rapidement).
J’espère que vous serez nombreux à nous soutenir! 🙂

Soutenez nous!

Compte Rendu de la Réunion du Graphisme Libre 2015

De retour du Libre Graphics Meeting 2015 (Toronto) depuis 2 semaines, il est temps de faire notre compte rendu.

Comme d’habitude, super cool, bien qu’on se demande pourquoi il y avait si peu de monde comparé aux 2 années précédentes. La plupart des contributeurs sont-ils en Europe? Hormis cela…

* On a traîné avec le reste de l’équipe GIMP, et ça c’est cool…
GIMP Breakfast on Sunday

* L’équipe GIMP, presque au complet, est allée aux chutes du Niagara…

ZeMarmot at Niagara falls
ZeMarmot aux chutes du Niagara

* Bien sûr, nous avons fait notre réunion des développeurs GIMP annuelle pour discuter des directions du projet…
Gimp bird-of-a-feather meeting

* Et on a découvert encore une fois plusieurs projets super cools. Je ne vais pas tout lister, surtout qu’on a aussi manqué quelques confs. Je vais en soulever certains:

  • Creating textbook-grade SVG illustrations for Wikipedia: à propos de la contribution d’images SVG à Wikipédia. C’est intéressant de voir de bons rendus SVG, mais ce qui m’a surtout marqué est la faible prise en charge des navigateurs web pour SVG. Maintenant tous les navigateurs le prennent en charge (il me semble), mais pas bien, ou complètement, et en particulier peu de fonctionnalités avancées. En gros, contribuer un SVG implique de faire un rendu de l’image en PNG (les textes en particulier sont gardés dans un calque caché, donc non sélectionnables), les liens internes ne marchent pas, etc. Ou alors j’ai pas bien compris, et je veux bien des contre-exemples en commentaires. En tous cas, c’est triste.
  • imgflo: le projet de Jonnor, contributeur GIMP, GEGL et MyPaint, sur imgflo, son projet d’un serveur de rendu d’image à travers une API http. Le genre de projets qui aidera GEGL à progresser.
  • The List powered by Creative Commons: une conf de Matt Lee de Creative Commons à propos d’une application pour smartphone pour partager et faire des demandes d’images. Je ne suis pas sûr si le projet sera un succès, et j’ai entendu pas mal de gens dire qu’ils n’y croyaient pas. Mais je pense que l’idée de base est là: nous devrions pouvoir augmenter les contributions aux projets de connaissance libre (Wikimedia, OpenStreetMap, Creative Commons projects…) en améliorant l’aspect ludique. C’est en fait une réflexion que je m’étais faite peu avant de découvrir ce projet, quand j’ai rencontré des gens qui envoient toute leur données comportementales sur leurs déplacements dans des jeux comme “Ingress” à Google (l’éditeur du jeu). Je me suis dis que si on pouvait faire la même chose, mais en utilisant les données pour améliorer OpenStreetMap, avec un jeu Libre sur smartphone, ben ce serait vraiment cool.
    D’ailleurs si quelqu’un a ce projet un jour, n’hésitez pas à me contacter. Surtout si vous êtes amateurs d’UI, comme ça je vous laisse cette partie là, et je fais le moteur. 🙂
    Je ne suis pas sûr que The List aille assez dans ce sens par contre (et que ce soit vraiment leur idée quand ils ont eu le projet), mais c’est un début.
  • Allowing Mistakes to Happen: très drôle celui là. Antonio est un “artiste de glitch” (aucune idée comment traduire cela. Bug? C’est aussi un terme anglais!), un champs que je ne connaissais pas. En gros, alors que nous nous évertuons à trouver des bugs pour les corriger, ils les recherchent… pour les utiliser à but artistique!
    Glitch Art
  • Towards Open Textile and Garment Production: vraiment cool. Une ligne de production de vêtement ouverte! L’idée de base: la connaissance de confection de vêtement est majoritairement perdue dans nos contrées occidentales, quand au contraire elle est totalement injuste dans les autres pays (mauvaises conditions de travail, dangereuses même, mauvais salaires, matériel totalement dépassé car exploiter la main d’œuvre humaine coûte moins cher que racheter des machines modernes, etc.). Sans même parler de l’uniformisation de la mode. L’idée est donc de reprendre le contrôle de la production textile à la mode hackerspaces/fablabs. Ci-dessous une superbe vidéo. On a d’ailleurs vu une de ces machines une semaine plus tard à l’OpenTechSummit à Berlin.

    Made In the Neighbourhood (ft. a clothing printer, OpenKnit) from Gerard Rubio.

Ce sont principalement des confs inattendus (à part imgflo que je connaissais déjà, mais toujours cool à rappeler) sur des projets moins connus. Et c’est ça qui est bien: je préfère découvrir de l’inattendu, c’est moins chiant! 🙂
Si vous espériez plutôt avoir des nouvelles sur les gros projects connus dans ce compte-rendu, je vous propose de jeter un œil à la présentation sur l’état de l’art du graphisme Libre [pdf] (première conf de LGM), qui est assez explicite (ça parle de Blender, GIMP, Inkscape, Scribus, etc. même notre super LILA y est, ainsi que le projet tout nouveau Pixls.us de Patrick David qui parle de photographie Libre/OpenSource).

Finalement on a bien sûr présenté notre projet, ZeMarmot.

LGM-2015-ZeMarmot Talk
“ZeMarmot in a dense blizzard (due to bad camera settings)! ..At the Libre Graphics Meeting, 2015”, par Tom Lechner, CC BY-SA 2.0

Vous pouvez jeter un œil à nos images projetées pendant la présentation [pdf] (en fait celles pour OpenTechSummit, un peu différente mais globalement similaires).
Et voici la vidéo de la conf par Peter Westenberg (licence Art Libre):

Pour finir, nous rappelons que notre financement de ZeMarmot est toujours en cours, pour un film d’animation cool, et l’amélioration (par contribution de code) de logiciels Libres (GIMP, Blender…).
contribuez à ZeMarmot

L’AMMD s’associe au projet “ZeMarmot”

Bonne nouvelle tout le monde!

Vous souvenez-vous que nous recherchions des musiciens ces dernières semaines? En effet “ZeMarmot” souhaite donner un rôle important à la musique, déjà parce que nous aimons la bonne musique, mais aussi parce que nous n’aurons pas de dialogue dans notre film (les marmottes ne parlent aucun langage humain!).

ZeMarmot and friends partying
Aujourd’hui nous sommes donc très heureux d’annoncer officiellement notre association avec la coopérative d’Artistes Libres AMMD! C’est une super coopérative de musiciens professionnels, comptant à ce jour plus d’une dizaine de groupes actifs, et qui font de la musique sous licence Art Libre (une licence officiellement compatible avec Creative Commons BY-SA).
En outre, ils ont leur propre studio d’enregistrement professionnel qui — accrochez-vous bien — tourne entièrement aux logiciels Libres! Vous avez bien lu: non seulement on peut faire de l’enregistrement et du mixage professionnel avec des logiciels Libres, mais en plus des musiciens pros peuvent en vivre, tout comme pour le graphisme!
L’AMMD s’occupera donc de la composition de musiques originales, des musiciens, de l’enregistrement et du mixage au service du film.

C’est ainsi que — sauf erreur — nous pouvons dire que si “ZeMarmot” est financé, ce sera le premier film d’animation fait ENTIÈREMENT avec des logiciels Libres, du système d’exploitation au dessin, et même la musique et les sons! Alors c’est pas un grand pas pour le Logiciel Libre ça?!

P.S.: nous avons reçu de nombreuses autres réponses d'artistes, donc merci à tous ceux qui nous ont proposé leur services. Sachez aussi que nous n'excluons pas totalement la possibilité d'intégrer d'autres musiciens si besoin au projet, additionnellement. D'ailleurs nous continuons la discussion avec certaines personnes très intéressantes qui nous ont contactés. Tout simplement, en recevant une proposition de l'AMMD, il nous a paru évident qu'ils étaient les candidats idéaux, déjà parce qu'ils font de la super musique (n'hésitez pas à jeter un œil au site de l'AMMD), mais aussi par leur utilisation des Logiciels Libres et leurs idées similaires aux nôtres sur l'Art Libre. Ils correspondent parfaitement à notre projet.

Combien de temps durera ZeMarmot? Quel est le business plan?

Depuis l’annonce du projet de film “ZeMarmot”, certaines des questions qui nous furent posées concernent le budget et le planning: quel est la durée prévue du film? De combien a-t-on besoin?

Pour y répondre, nous devons d’abord répondre à cela: qui sommes nous? La réponse: personne.
À l’heure actuelle ce projet est porté avec énergie par deux personnes: Aryeom et Jehan. Nous vous avons déjà parlé de nous, et expliqué d’où on venait. Il n’y a pas vraiment d’autre chose à en dire. Nous ne sommes pas multi-millionaires, et nous n’avons pas de quoi engager quiconque avec nos économies.
Ce que cela signifie, c’est que ce projet va dépendre entièrement du succès du financement collaboratif à venir. Il y a 3 résultats possibles:
1/ Ça foire complètement, personne ne s’intéresse au projet, on est tous triste et on passe à autre chose. On touche du bois pour que ce ne soit pas cela.
2/ Un grand succès au delà de tous nos rêves. On aimerait bien, mais on ne veut pas se faire trop de films (ahah) et être déçu!
3/ Un entre-deux. Le plus probable.

Bien sûr, nous pourrions essayer de créer un film “comme tout le monde”: on trouve un producteur, on signe des contrats. Mais ce faisant, on vend un peu de son âme. Nous ne serions en particulier par capable de faire un film sous une licence Libre Art/Creative Commons. Soyons honnête, je n’ai pas vraiment demandé à tellement de producteurs ce qu’ils pensaient de ce type de licences; je vous propose d’essayer et de me dire comment vous vous en êtes sortis! Si vous trouvez, ou même êtes, un producteur souhaitant nous financer quelques millions, aller à Hollywood avec notre film, et à la fin en faire un film Creative Commons BY-SA, s’il vous plaît contactez nous immédiatement! 🙂
Un autre but du projet est d’utiliser et améliorer les Logiciels Libres. Soyons franc un moment: à l’heure actuelle, un studio équipé entièrement de Logiciels Libres ne sera pas aussi efficace immédiatement qu’un studio équipé des logiciels propriétaires habituels (la suite Adobe et compagnie). C’est ainsi, il n’y a pas à pavoiser ni à avoir honte. Par contre tant que personne n’essaie vraiment, cela restera ainsi. Et ça c’est ce qui est important à comprendre. Nous avons besoin de plus de monde s’essayant aux logiciels Libres dans un contexte pro. On gagne de la liberté, en échange de l’inconvénient d’être un pionner. Et au lieu de dire “c’est pas parfait, mais on n’y peut rien”, on peut alors dire: “améliorons les choses”. C’est le pari du Logiciel Libre: il n’est pas parfait, mais on peut le rendre meilleur. Qu’on soit clair: le logiciel propriétaire non plus est loin d’être parfois et a son lot de problèmes. Mais de tous, le plus gros problème est: avec le logiciel propriétaire, vous ne pouvez rien y faire! Vous voulez quelque chose de différent? Vous voulez prendre les choses en mains et améliorer vos outils? Ce n’est pas possible, ou de manière très limitée. Votre méthode de travail doit donc s’adapter aux outils. Or nous voulons des outils qui s’adaptent à notre travail!

Et donc après cette longue digression, qu’en est-il des questions originelles? Si nous décidions de faire notre film comme tout le monde, par le chemin “qui rend riche”, avec un producteur et tout comme d’habitude, ce serait bien plus simple. On serait comme un studio classique.
Mais si ce n’est pas ce que nous avons choisi, c’est parce que nous voulons faire un film Libre, et nous voulons rendre au Logiciel Libre en contribuant. C’est pourquoi nous faisons ce film avec une association à but non lucratif, sans producteur, et nous prenons le risque de nous écraser, tout en espérant que notre Marmotte s’envolera à la place!

taj mahal
Faisons voler notre film!

Donc quel est notre planning? Quelle sera la durée du film? De combien de gens aura-t-on besoin? Cela dépendra du financement (crowdfunding), c’est à dire de vous.
Si nous n’avons que 10 000 €, nous ne pourrons probablement produire que quelques minutes d’animation, sans musique composée pour l’occasion (on pourra toutefois utiliser de la Musique Libre existante). Et bien sûr on sera déçu, mais on fera tout de même ce qu’on pourra avec joie. Et malheureusement avec un financement si bas, il n’y aura pas assez pour prendre un autre animateur. Mais si on obtient 100 000 par exemple, là on commence à avoir de quoi faire quelque chose! Ce ne sera pas une superprod américaine, ça restera un film très court, mais on peut le faire bien pour plusieurs mois avec plusieurs personnes! Et on aura aussi de quoi rendre à la communauté: des nouveaux logiciels maison, des corrections et améliorations de logiciels Libres existants, un super court métrage, et des gens payés pour peindre, faire la lumière, animer et monter sur du Logiciel Libre (et leur permettre de faire des retours et des rapports de bug, voire même des corrections, plutôt que juste se plaindre!), documenter même…
Il n’y a pas de limite maximum. On sait en effet tous combien coûte un film en argent, et surtout en temps humain! Et comme je doute que nous obtenions des millions de toutes façons (malheureusement!)… Même la fondation Blender s’y est essayée avec le projet Gooseberry, et il n’ont pas eu autant que souhaité. Or qui sommes nous à côté de la Fondation Blender?
Mais je touche du bois et espère que nous aurons de quoi faire un film sympa. Et quand le financement touchera à sa fin, seulement alors, serons-nous capable de dire combien de temps durera vraiment le film.
Ce que je peux déjà dire est que mon synopsis peut aller jusqu’à un film de 45 minutes environ. Bien sûr, c’est long pour un film auto-produit, et avec un financement moyen, nous devrons adapter le scénario en une histoire courte, ou un petit épisode (avec espoir de suite?!). Nous verrons.

Pour conclure, une note sur la qualité: après notre appel à musiciens, quelqu’un nous a proposé de faire la musique gratuitement pour le côté “ouvert” et communautaire du projet. Bon, si le financement se ramasse, que nous n’avons pas de quoi payer pour de la musique et décidons de faire une petite animation de 2 minutes (histoire de ne pas terminer totalement sur un échec), nous ne rejetterons pas du volontariat bénévole. Mais si nous arrivons à financer le projet, il est important pour nous de pouvoir payer les gens correctement.
Une des choses que nous promouvons, notamment avec l’association LILA, est de payer à sa juste valeur le travail professionnel. Il y a des cas où un professionnel peut travailler à l’œil (pour une très bonne cause sans le sous par exemple), et d’autres où un travail doit être rémunéré au bon prix. Nous ne voulons pas faire de “ZeMarmot” un film “amateur”, bricolé avec les dessins de la nièce du voisin. Nous voulons produire un film de qualité professionnel. Et nous ne voulons pas que les gens confondent “Logiciel Libre” et “Art Libre” avec “amateur” et “qualité au rabais”
Au contraire, nous voulons que les gens soient capable de voir le Logiciel Libre et l’Art Libre comme potentiellement “professionnel” et “génial”! 🙂

Si vous y croyez aussi, j’espère que vous suivrez nos aventures, et aiderez à pousser le projet vers l’avant!

Mise à jour de Mageia avec support Intuos5

Chez Studio Girin, nous utilisons la distribution GNU/Linux Mageia. Or bien que ma tablette soit une Wacom Bamboo parfaitement supportée, Aryeom utilise une toute moderne Wacom Intuos 5. Mais voilà, cette particulière famille de tablettes est disponible depuis mars 2012 sans support officiel pour Linux. Nous avons donc aidé à apporter ce support chez Mageia, qui s’est concrétisé aujourd’hui: mettez à jour votre Mageia 2, et bénéficiez du support de la tablette Intuos5!

"It is alive", thinks the Marmot
Marmotte-stein réanimant une tablette graphique…

Voilà pour le cœur de la nouvelle. Lisez plus bas pour une petite rétrospective sur comment le support de cette tablette est arrivée dans Linux, et comment Studio Girin a contribué à son modeste niveau pour l’apporter aux utilisateurs Mageia en particulier. Cela illustre bien le fonctionnement du Logiciel Libre et Open Source, pour ceux qui se posent la question.
Note: Certaines parties peuvent être un peu techniques.
Continuer la lecture de « Mise à jour de Mageia avec support Intuos5 »