Sauver une tablette Wacom avec port USB cassé…

Vous l’avez peut-être déjà lu sur le Twitter de ZeMarmot mais je pense que cela mérite un court article. Dernièrement la tablette graphique d’Aryeom (Wacom Intuos 5 M) avait quelques problèmes pour finalement ne plus marcher du tout: le port USB était cassé (non le cable, mais bien le port — on a vérifié bien sûr! :P).

Problème assez courrant apparemment sur les tablettes Intuos (très courant même d’après les nombreux rapports sur le web) et le service après-vente est loin d’être donné, malheureusement. On trouve de nombreux articles proposant de souder le port USB. J’ai tout de même lu au moins un commentaire de quelqu’un ayant achevé sa tablette en faisant une erreur lors d’une tentative de soudure. Sans compter que je n’ai rien soudé depuis des années et n’ai plus mon fer à souder…

Nous avons aussi le kit wireless, donc on s’est demandé si cela ne pouvait être la solution: pourquoi voudrait-on brancher la tablette? Mais il faut alimenter cette dernière et le kit contient donc une batterie qui se recharge… avec le même port USB! Retour au point de départ. Mais alors je me suis dit que ça ressemblait vachement à une batterie de téléphone classique (même voltage qu’une batterie de Galaxy S2 qui trainait, juste un facteur de forme légèrement différent). Nous avons donc trouvé notre solution: en achetant un chargeur universel pour juste 8€, ainsi qu’une seconde batterie, nous pouvons maintenant simplement utiliser une batterie dans la tablette pendant que la seconde charge sur le mur.

Wacom battery charged on universal charger…
Batterie Wacom en charge sur un chargeur universel…

Tadaaa! Tablette Wacom réparée pour quelques euros! 🙂

J’écris cette petite astuce ici, au cas où elle servirait à quelqu’un. C’est une alternative à la réparation par soudure, qui me paraît assez confortable, non?

P.S.: et oui, il est écrit sur la batterie de ne pas utiliser autre chose que le chargeur spécifié. Mais que voulez-vous? Il faut ce qu’il faut! 😉

7 réponses sur “Sauver une tablette Wacom avec port USB cassé…”

  1. Pour information, j’ai acheté une tablette Huion 1060 Plus, qui est reconnue et fonctionne parfaitement sous Linux. Et moins onéreuse que Wacom.
    Seul hic rencontré jusqu’à présent, cette tablette ne fonctionne pas sur USB3 sans que la cause ne soit encore identifiée. Mais ça fonctionne sans souci sur USB2.

    1. Salut,

      On hésite beaucoup à acheter des tablettes de marques alternatives, que ce soit Huion, Ugee, Monoprice… Ces tablettes sont peu chères et ont vraiment de bonnes références/notes sur les plateformes de vente.

      Quand on pense à essayer notamment les grandes tablettes écran, qui coûtent des fortunes chez Wacom, la différence de prix devient encore plus intéressante. Surtout que Wacom essuie quand même beaucoup de commentaires négatifs, que ce soit sur leur après-vente, et aussi sur la qualité des écrans et des couleurs, même après calibration (or quand on achète un écran à 2000€ et une sonde colorimétrique à quelques centaines d’euros, je comprends qu’on puisse être mécontent si les couleurs ne sont pas bonnes après calibration).

      Mais il existe une fonctionnalité qu’on n’arrive à trouver nulle part ailleurs et dont Aryeom fait une utilisation intensive: le « tilt », c’est à dire la prise en compte de l’angle du stylet. Il me semble que la configuration de la dynamique principale créée par Aryeom lie l’opacité à la pression et la largeur de la brosse au tilt. De la sorte, plus tu penches le stylet, plus la brosse est large, ce qui se rapproche de la « réalité » (on va dire, pour simplifier).
      Ce paramètre additionnelle ne semble exister sur aucun modèle d’aucune autre marque, à notre connaissance (alors que c’est un paramètre de base sur les Wacom, à partir des modèles Intuos; des stylets spéciaux ont même des paramètres genre « rotation » de la brosse, etc. Mais on n’a jamais essayé).

      Si on nous indique une tablette non-Wacom et à meilleurs prix qui aurait la prise en charge au moins du tilt, je pense qu’on essaierait sur le champ.

      1. Merci pour ta réponse bien instructive.
        Je n’avais pas du tout connaissance de cette possibilité n’ayant eu qu’une « ancienne » Wacom entre les mains. L’inclinaison n’a pas d’effet sur mon stylet.

        1. Même les récentes, pas toutes les Wacom ont prise en charge du tilt, je pense. Par exemple, il me semble que sur les modèles « Bamboo », même récente, il n’y a pas de tilt.
          Je pense que cette fonctionnalité apparaît à partir des gammes Intuos (là, c’est de base, avec le stylet vendu avec la tablette).
          Ensuite, je peux pas le dire avec certitude (on n’a qu’une vieille Bamboo et une Intuos 5).

          Quoiqu’il en soit, on attend un outsider. C’est vrai que c’est jamais idéal un monopole. 🙂

  2. Salut.
    C’est un peu dommage de ne pas avoir trouvé quelqu’un capable de réparer ce port USB, parce que niveau réparation c’est vraiment trois fois rien et ce genre de soudure sèche sur les pattes des connecteurs arrive fréquemment sur tous les appareils électriques/électroniques.
    La solution de remplacement que vous avez trouvé n’est pas pérenne puisque les batteries sont loin d’être éternelles.
    Le matériel de soudure n’est pas beaucoup plus onéreux (pour cent euros on a déjà un bon kit d’outils) et il permet de réparer de nombreux appareils pour un coût quasi nul. Ça demande quelques heures de pratique pour trouver le bon geste mais c’est économiquement très rentable sur le long terme et une réparation comme celle-ci prend moins d’une heure contrairement à l’achat d’une pièce.

    Concernant Wacom, cette société est un bon exemple de situation monopolistique et d’abus de brevets. Jusque la Intuos 4 on pouvait se dire que la marque apportait du mieux à chaque génération en finesse de pression ou en précision mais depuis la Intuos 5 les nouveautés ne se font plus que sur des choses accessoires (wifi, gesture, boutons tactiles, etc) qui ne justifient pas le renouvellement. D’ailleurs vu que la précision des tablettes n’a pas changée, les stylets de la (vieille) Intuos 4 sont toujours vendus comme accessoires pour les nouvelles gammes.
    Pire, la dernière génération a complètement changé de dénominations pour tromper le novice : À fonctionnalités équivalentes, l’ancienne gamme Intuos devient Intuos Pro, l’ancienne gamme Bamboo devient Intuos (Art, Draw, etc.), puis ils ont ajouté une nouvelle entrée de gamme Bamboo qui n’est pas avantagée par rapport aux autres marques car encore moins performante que les anciennes Bamboo. Un beau bullshit marketing ce renommage.

    J’ai acheté d’occasion une Intuos 3 taille L (format A4) il y a 8 ans et elle fonctionne toujours aussi bien, les pièces détachées et stylets sont toujours en vente. Malgré la surface en 4:3 , le cable non détachable et la précision moitié moins bonne que les générations suivantes, c’est suffisant pour n’importe quel infographiste modeste (ou étudiant) et ça reste mieux que les Intuos non-Pro actuelles (les ex-Bamboo) qui ne gèrent toujours pas l’inclinaison (le tilt) et qui ne proposent pas de stylets différents (j’aime mon Art Marker Pen) Mais si on peut trouver une Intuos 4 d’occasion ça reste quand même mieux.

    Pour les pilotes Linux (oui je viens de l’article Linux-fr sur l’expression graphique), ça a pris du temps avant d’avoir les configurations avancées dans les environnements de bureau. Il y a cinq ans, il n’y avait que KDE (kubuntu 12.04) qui arrivait à prendre correctement en charge ma Intuos 3 et ses différents stylets. Depuis, Gnome et Cinnamon utilisent la bibliothèque libwacom donc ils sont à un même niveau. Mais encore maintenant, ce n’est pas toujours bien implémenté pour les environnements légers (ça commence à être mieux dans Xfce) et la seule manière de configurer correctement sa tablette reste un gros script bash bardé d’appels à la commande xsetwacom (ou une règle udev mais ça ne permet pas de changer le comportement à la volée quand on a besoin de différents profils de configuration) ce qui est chiant puisque xsetwacom change régulièrement de nomenclature et casse les scripts.

    1. Salut,

      > ce genre de soudure sèche sur les pattes des connecteurs arrive fréquemment sur tous les appareils électriques/électroniques.

      Bon je suis assez minimaliste donc je n’ai pas non plus des milliers d’appareils électroniques, mais ça fait quand même des années que je trifouille des ordis et compagnie. Je crois n’avoir jamais eu un matériel de plusieurs centaines d’euros dont la prise USB a lâché comme ça, sans raison! C’est un matériel qui reste toujours à plat sur un bureau et qui ne bouge jamais (on lit des histoires de gens qui dessinent sur le canapé avec la tablette sur les genoux ou autre. Ce n’est absolument pas notre cas). Et lorsqu’on le déplaçait (peu), c’était dans une housse rembourrée, pile de la taille de la tablette.

      Perso je ne trouve pas cela très normal.

      > La solution de remplacement que vous avez trouvé n’est pas pérenne puisque les batteries sont loin d’être éternelles.
      > Le matériel de soudure n’est pas beaucoup plus onéreux (pour cent euros on a déjà un bon kit d’outils) et il permet de réparer de nombreux appareils pour un coût quasi nul.

      On avait déjà le kit sans fil donc cette réparation nous a coûté 8 €, prix du chargeur universel, arrivé en 48h après commande sur internet (de mémoire).
      Mais oui tu as raison, c’eut été bien plus pérenne de souder. Mais je me suis fait peur en lisant des histoires sur des blog posts ou forums de gens qui ont briqué leur tablette en faisant une mauvaise manip lors du soudage.

      J’ai une connaissance (relativement basique) du soudage, déjà à l’école bien sûr, mais aussi plus tard dans divers petits projets persos. J’ai même fait de petits microphones un peu roots que j’ai vraiment utilisés en concert!
      Sauf que mes microphones, en cas de fausse manip, c’était des composants à quelques euros. Là on a une tablette de plusieurs centaines d’euros.
      Donc disons qu’on a préféré le choix « moins cher, plus facile, plus rapide, et sans risque » à « perenne ». Oui on est faible. 🙂
      Si on avait les sous, et d’autres tablettes de remplacement, probablement que je me serais tenté au bricolage.

      Pour le reste du commentaire, je n’ai pas grand chose à rajouter. Tout ce que tu dis me semble globalement juste. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment ID: ANzPuQ