Compte rendu de GUADEC 2016

Salut!

On m’avait demandé un compte rendu du GUADEC en fançais sur Linuxfr (cf mon compte-rendu en anglais et celui d’Aryeom en coréen). Avec presque un mois de retard, voici donc mon impression sur notre premier GUADEC! Pour rappel ou information, GUADEC est un acronyme pour « GNOME Users And Developers European Conference », c’est à dire la Conférence Européenne des Utilisateurs et Développeurs de GNOME, l’environnement de bureau libre que nous utilisons depuis maintenant un an. On a donc bien sûr vu beaucoup des 2 (utilisateurs et développeurs). Cette conférence s’est tenue à Karlsruhe Institute of Technology en Allemagne.

On a retrouvé quelques habitués du Libre Graphics Meeting, mais surtout beaucoup de nouvelles têtes, et c’était bien sympa. Faut étendre un peu l’amour pour la marmotte vers d’autres horizons, n’est-ce pas?! 🙂

IMG_20160812_144317

Première impression: une organisation remarquable! Entre les évènements sociaux quotidiens (barbecue, pic-nic avec football, soirée bière, diners… même un stand de glace à prix libre!), un emploi du temps bien ficelé, du sponsoring efficace, une captation vidéo hors pair par le CCC (avec streaming live sans faille et enregistrement vidéo visionnable dans les heures qui suivent), une journée ateliers et des journées « hackfest« , un gâteau pour les 19 ans de GNOME… les évènements s’enchaînaient. Les organisateurs connaissent leurs geeks et les traitent comme il faut. Hormis lors de la hackfest, le café et les en-cas n’ont jamais manqué non plus! 😉

GUADEC opens with a huge barbecue!
GUADEC 2016 s’est ouvert sur un méga barbecue!
GUADEC picnic
GUADEC picnic

Bien sûr, on n’est pas là juste pour la bière allemande, il y avait aussi plein de confs très sympa. Notamment Endless, une societé qui édite un OS basé sur GNOME, m’a intrigué, déjà parce qu’il s’agit d’une entreprise commerciale qui vend un OS complet en Libre à des particuliers, mais aussi car leur cible commerciale étant moins fortunés, cela soulève plein de questions intéressantes sur l’usage de l’informatique. Les expérimentations et études utilisateurs autour de GNOME Maps m’ont aussi interpelées, puisque les questions d’expérience utilisateur (notamment autour de GIMP) me tournent beaucoup en tête dernièrement. Le sujet de la sécurité fut aussi pas mal évoqué (non seulement en conf, mais aussi en discussions informelles dans les couloirs), mais le projet qui était sur toutes les lèvres était en particulier: Flatpak. C’est clairement une technologie que nous attendions et je m’inclus volontiers dans ce « nous ».

Il fut aussi très intéressant de voir de l’intérieur un peu du fonctionnement de la fondation GNOME et sa transparence. Bien sûr, on se rend bien compte que ce n’est qu’une infime portion du processus de décision, mais c’était déjà agréable d’y participer, de pouvoir visualiser les questions budgétaires de la fondation, de son financement et son utilisation, de nouveaux évènements (comme LAS GNOME). C’était un moment agréable qui nous donne la sensation de participer à quelque chose de bien cool.

IMG_20160812_145043

J’ai aussi passé pas mal de temps à essayer d’intéresser les designers GNOME à GIMP. Si vous suivez un peu ce log, vous savez que je suis très intéressé et pousse une renaissance du travail sur l’interface de GIMP (reprenant le travail sur le wiki, créant une liste de discussion officielle pour discuter l’interface et l’expérience utilisateur sur GIMP, relancer des discussions et jetant des idées ici et là…), avec un succès naissant mais encore limité (disons que les choses vont dans le bon sens, mais j’apprécierais si cela pouvait aller plus vite). D’après moi, GIMP est clairement un logiciel génial, aussi bien historiquement que techniquement. Historiquement car étant l’origine de plusieurs technologies qui ont ou pourraient changer les choses, notamment GTK+ (pas de GNOME sans cela) et dernièrement GEGL, et parce que nombreux sont les gens qui le considèrent comme un étendard du Logiciel Libre. Génial aussi techniquement: le code est de très bonne qualité. Bien sûr il a ses zones d’ombre (tout logiciel en a, surtout après 20 ans d’existence), tout en ayant une bonne organisation, un code clair et propre avec un standard de qualité très haut. Clairement la direction technique est qualitative plutôt que quantitative. Par contre l’interface graphique a des problèmes. Non pas par de mauvais choix de design, mais par des choix datant de 20 ans. Tout logiciel de cet âge aura ce type de dette d’interface, surtout avec des paradigmes graphiques évoluant de plus en plus vite, d’année en année. C’est pourquoi j’essaie d’intéresser les designers. Si vous êtes un designer et souhaitez nous aider à améliorer GIMP, nous vous attendons avec joie et avec une oreille attentive. On peut commencer petit, on ne parle pas forcément d’une refonte en profondeur.

Et bien sûr nous étions aussi là pour présenter et promouvoir notre projet: ZeMarmot. Arrivant un peu en pensant que nous serions comme des étrangers avec un projet incongru, nous avons été agréablement surpris de découvrir que pas mal de gens connaissaient ZeMarmot et nous ont reconnus. Quelqu’un nous a même annoncé que sa fille était une super-fan. Quoi? Notre première fan-girl?

Sur place, ils avaient aussi cette machine à badge, alors tant qu’à être là, nous avons imprimé et créé une trentaine de badges faits-main ZeMarmot. Ils sont donc assez « exclusifs » et si vous en avez récupéré un sur place, gardez les! C’est collector! Bien sûr les designs de ces badges sont Creative Commons by-sa, comme le film. 😉

IMG_20160813_163038

IMG_20160813_163834

IMG_20160813_163851

IMG_20160813_162921

Enfin si vous auriez aimé être là et assister à notre conférence, ne désespérez pas, voici l’enregistrement! Vous y verrez quelques secondes de contenu exclusif: quelques secondes de séquences du pilote. J’espère que ça vous plaira.

En conclusion, ce fut un évènement des plus sympathiques et nous reviendrons sûrement. Mon seul regret fut que je voulais participer à un des ateliers mais ceux-ci commençaient avant la conf et je ne m’en étais pas rendu compte. Or notre hôtel était déjà réservé. Je le saurai l’an prochain…

IMG_20160814_181727

Merci GNOME pour GUADEC et aussi pour sponsoriser notre venue! 🙂

ZeMarmot sponsored by GNOME

Compte-rendu d’août pour ZeMarmot

Que s’est-il donc passé autour de ZeMarmot en août?

GUADEC

Ce fut notre première fois a la conférence GUADEC comme nous l’avons déjà dit dans nos compte-rendus en anglais et en coréen.

Si vous n’avez pas encore regardé l’enregistrement de notre conférence, vous pourrez y découvrir quelques secondes du travail en cours sur l’animation.

Excerpt from ZeMarmot work-in-progress at GUADEC
Extrait du travail en cours sur ZeMarmot à GUADEC

Ainsi que le développement logiciel en cours pour la prise en charge d’animation 2D.

Animation software ­— work in progress
Logiciel d’animation ­— travail en cours

… ainsi que quelques nombres sur notre travail sur GIMP (nous avions déjà posté quelques infos sur notre implication dans GIMP si vous vous souvenez), etc… Mais plutôt que se répéter, je vous suggère de jeter un œil à la video. 🙂

Production

Ce fut un mois très actif, aussi bien pour le dessin, l’animation et le coloriage de plusieurs séquences du pilote, ainsi que le développement du plugin d’animation.

Cependant en revenant de GUADEC, nous avons eu la mauvaise surprise que la tablette graphique d’Aryeom — une Wacom Intuos 5 M — ne voulait plus fonctionner. Étant donné leur prix, ce n’était pas une bonne nouvelle. On voyait le problème venir puisqu’il y avait des problèmes de connexion intermittents, mais comme Aryeom est très soigneuse de son matériel, on espérait que ça dure plus. Pendant une semaine, Aryeom a dessiné avec une vieille Wacom Bamboo (MTE-450, modèle de presque 10 ans qu’Aryeom utilisait à la fac). Heureusement nous avons trouvé une solution nous épargnant un achat immédiat de tablette.

Comme les mauvaises nouvelles viennent accompagnées, malheureusement, Aryeom s’est fait une entorse du pouce droit (sa main de dessin) juste à la fin du mois! :-/ Les malheurs du surmenage. N’hésitez pas à lui envoyer tout votre amour pour qu’elle aille mieux rapidement!

Et voilà pour les dernières news. Les prochaines devraient être meilleures, espérons!

Nous espérons que vous appréciez le projet ZeMarmot, et si c’est le cas, nous rappelons que vous pouvez nous soutenir soit par Patreon (USD) soit Tipeee (EUR).

À bientôt!

Sauver une tablette Wacom avec port USB cassé…

Vous l’avez peut-être déjà lu sur le Twitter de ZeMarmot mais je pense que cela mérite un court article. Dernièrement la tablette graphique d’Aryeom (Wacom Intuos 5 M) avait quelques problèmes pour finalement ne plus marcher du tout: le port USB était cassé (non le cable, mais bien le port — on a vérifié bien sûr! :P).

Problème assez courrant apparemment sur les tablettes Intuos (très courant même d’après les nombreux rapports sur le web) et le service après-vente est loin d’être donné, malheureusement. On trouve de nombreux articles proposant de souder le port USB. J’ai tout de même lu au moins un commentaire de quelqu’un ayant achevé sa tablette en faisant une erreur lors d’une tentative de soudure. Sans compter que je n’ai rien soudé depuis des années et n’ai plus mon fer à souder…

Nous avons aussi le kit wireless, donc on s’est demandé si cela ne pouvait être la solution: pourquoi voudrait-on brancher la tablette? Mais il faut alimenter cette dernière et le kit contient donc une batterie qui se recharge… avec le même port USB! Retour au point de départ. Mais alors je me suis dit que ça ressemblait vachement à une batterie de téléphone classique (même voltage qu’une batterie de Galaxy S2 qui trainait, juste un facteur de forme légèrement différent). Nous avons donc trouvé notre solution: en achetant un chargeur universel pour juste 8€, ainsi qu’une seconde batterie, nous pouvons maintenant simplement utiliser une batterie dans la tablette pendant que la seconde charge sur le mur.

Wacom battery charged on universal charger…
Batterie Wacom en charge sur un chargeur universel…

Tadaaa! Tablette Wacom réparée pour quelques euros! 🙂

J’écris cette petite astuce ici, au cas où elle servirait à quelqu’un. C’est une alternative à la réparation par soudure, qui me paraît assez confortable, non?

P.S.: et oui, il est écrit sur la batterie de ne pas utiliser autre chose que le chargeur spécifié. Mais que voulez-vous? Il faut ce qu’il faut! 😉

 

Rappel: était-ce utile? Si vous aimez nos articles, vous
pouvez aussi aider notre projet de film d'animation,
"ZeMarmot" (Creative Commons by-sa), réalisé avec des
Logiciels Libres, et pour lequel nous contribuons du
nouveau code libre, de l'Open Data, des articles…
Contribuez financièrement en USD sur Patreon ou en EUR sur
Tipeee! :-)